Les transferts hors UE | Episode 5: Les dérogations

Les transferts hors UE | Episode 5: Les dérogations
Article RGPD

Afin de clôturer notre mini-série sur les transferts hors union européenne, nous vous proposons d’aborder un dernier thème : les dérogations « pour des situations particulières »

Quelles sont donc ces dérogations autorisant les transferts hors union européenne ?

  1. Le consentement :

Le transfert aura lieu si :

  • Le responsable de traitement respecte les règles classiques en matière de consentement.
  • Et si la personne concernée est bien informée des risques que ce transfert peut présenter !
  • Le contrat ou les mesures précontractuelles :

Le transfert pourra avoir lieu si et seulement s’il est strictement nécessaire à l’exécution du contrat !

  • Les motifs importants d’intérêt public :

Situations majoritairement limitées aux autorités publiques, il pourrait s’agir par exemple de transferts nécessaires entre divers organismes publiques ou encore nécessaires pour des questions de santé publique, de sécurité, etc.

  • La constatation, l’exercice ou la défense d’un droit en justice :

Ces transferts devront être strictement nécessaires à la constatation, l’exercice ou la défense d’un droit, de plus il devra s’agir de transferts occasionnels. Il peut ainsi s’agir de transferts nécessaires pour une action en justice.

  • La sauvegarde des intérêts vitaux

Ici le transfert pourrait être lié à une urgence médicale de la personne concernée qui est dans l’incapacité de consentir au transfert (incapacité physique ou juridique).

  • Le registre public

Par exemple les registres d’entreprises, d’associations, de condamnations pénales, de propriétés (foncières), etc. Mais attention, le transfert ne pourra pas toucher l’intégralité du registre !

  • L’intérêt légitime et impérieux   

Un transfert peut être mis en œuvre si et seulement si :

  • Il est occasionnel
  • Il touche un nombre limité de personnes
  • Il est strictement nécessaire à la réalisation des intérêts légitimes et impérieux du responsable du traitement

Vous avez encore des questions sur les transferts hors UE ? RGPD Academy est à votre écoute !

Nos autres actualités sur le sujet

Voir tous les articles

Partager l'article

Articles similaires

[ EPISODE 3 ] – Qui sont les responsables conjoints ?
Article RGPD

[ EPISODE 3 ] – Qui sont les responsables conjoints ?

Prévu à l’article 26 du RGPD, la qualification de responsables conjoints du traitement est utilisée lorsque deux responsables du traitement ou plus déterminent ensemble les finalités et les moyens du traitement.  C’est-à-dire pourquoi et comment les données seront traitées !
Lire la suite
[ EPISODE 2 ] – Qui est le sous-traitant  ?
Article RGPD

[ EPISODE 2 ] – Qui est le sous-traitant ?

Episode 2- Nous poursuivons notre série sur les acteurs du RGPD avec les sous-traitants
Lire la suite